21ème Assemblée générale ordinaire du REDAD : Redorer son blason pour tirer meilleure partie du Statut d’ONG d’utilité publique

Remise doc PSRSA

«A peine une vingtaine d’ONG ont été, jusqu’à ce jour, reconnues par le Gouvernement comme ONG d’utilité publique» a déclaré M. Modeste CHINCOUN, Directeur Départemental Atlantique-Littoral du Ministère Chargé des Relations avec les Institutions (MCRI) le samedi 13 Juillet 2013, lors de l’Assemblée Générale Ordinaire du Réseau de Développement d’Agriculture Durable (REDAD). Faire partie de ce cercle fermé des privilégiés confère des avantages que le REDAD n’exploite pas encore.

La raison fondamentale de cette situation est la longue période de «traversée du désert» qu’a connu le réseau depuis 2011 au point de se voir dessaisi en 2012, du titre de chef de file des ONG de l’Alliance Filières Porteuses (AFP) par son principal partenaire ICCO au profit de l’ONG GRAPAD. Même si ce titre continue de lui échapper, le réseau amorce déjà un nouvel envol avec la nouvelle équipe de coordination. La preuve en est la forte participation des membres à cette AGO et la volonté manifestée par ICCO pour revenir à de bons sentiments.

Dans son discours d’ouverture, le Représentant du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Secrétaire Général du Ministère, Monsieur Olivier VIGAN, s’est dit confiant que «le REDAD continuera à jouer son rôle de bras opérationnel, de conseiller, de porte-parole du Gouvernement auprès des producteurs à travers la mise en œuvre des multiples actions de développement qui sont inscrites à son programme». C’est pour manifester ce  grand intérêt du Ministère à collaborer avec le réseau, qu’il a été procédé à la remise officielle du document du Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole (PSRSA) qui est aujourd’hui la boussole du Gouvernement. «Ce n’est qu’une étape d’un processus de collaboration que nous souhaitons gagnante pour toutes les parties» a-t-il déclaré pour finir.

La 21ème AGO du REDAD se tient dans un contexte marqué par une crise sans précédent. Le rapport moral du Président sortant, Docteur Emile N. HOUNGBO, parle d’auto destruction par les membres eux-mêmes. Les deux rapports techniques du Secrétaire Général évoquent la perte d’autonomie. La crise était si profonde que la trésorerie a dû recourir à des contributions spéciales de certains membres et sympathisants pour éviter le pire. Depuis l’arrivée en Janvier 2012 du Chargé du Suivi des activités de la Coordination du REDAD en la personne de Patrice SEWADE, les membres du Conseil d’Administration ont à l’unanimité affirmé que l’espoir est permis.

En effet, le réseau retrouve progressivement sa place dans l’AFP avec la signature d’une nouvelle convention avec  les autres partenaires de l’Alliance  pour la gestion des programmes AFP 2 et AFP 3. Dans ces programmes, le REDAD joue un rôle précis et spécifique au sein de l’Alliance Soja. Il s’agit de la Communication, du Plaidoyer et du lobbying.

Après l’approbation des différents rapports, l’AG s’est poursuivie en vue de l’élection des nouveaux membres du Conseil d’Administration et du Commissariat aux comptes. Les mérites reconnus aux dirigeants en place et la sensibilité de l’étape d’évolution à laquelle se retrouve le REDAD ont amené l’AG à reconduire le Conseil d’administration et le Commissariat aux comptes pour un an d’abord, avec des missions précises.  Docteur Emile N. HOUNGBO continue donc d’être le Président du Conseil d’Administration du REDAD.

 

Joachim SAIZONOU

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*