Conseil des ministres du 20 juin 2013 : Quatre ministères à reloger dans les tours administratives

Le Gouvernement, à l’occasion du Conseil des ministres du jeudi 20 juin 2013, a décidé de reloger quatre ministères dans les  bureaux des Tours administratives (TJA-H). Lire le communiqué

COMMUNIQUE
Le Conseil des Ministres s’est réuni en séance extraordinaire le jeudi 20 juin 2013 sous la présidence effective du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.
Les travaux ont porté essentiellement sur :
· les conditions de mise en service et d’exploitation par la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) de la Centrale électrique Turbine à gaz de Maria Gléta ;
· le mécanisme de mise en place des intrants vivriers aux producteurs agricoles ;
L’examen du premier dossier relatif aux conditions de mise en service et d’exploitation par la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) de la Centrale électrique de Turbine à gaz de Maria Gléta s’inscrit dans le cadre des efforts de recherche de solutions au déficit, aux délestages et autres perturbations répétées en matière d’énergie électrique qu’éprouvent les populations depuis quelques années.
La communication présentée par le Ministre de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables vise à augmenter la capacité propre de production du Bénin en énergie électrique et à parvenir à terme à  l’indépendance énergétique de notre pays.
De l’examen de cette communication, le Conseil a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre de l’Energie, des Recherches Pétrolières et Minières, de l’Eau et du Développement des Energies Renouvelables pour  souscrire des polices d’assurance requises pour la mise en service et l’exploitation par la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE) de la Centrale électrique de Turbine à Gaz de Maria Gléta.
Le second dossier relatif au mécanisme  de mise en place des intrants vivriers aux producteurs agricoles a été présenté par le Ministre de l’Agriculture et de la Pêche en présence du Directeur Général de la SONAPRA et des responsables de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin.
De l’examen de cette communication, il ressort que ce mécanisme fait suite aux échanges que le Chef de l’Etat a eu le 13 juin 2013 avec des responsables de la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin, de la plateforme nationale des organisations paysannes et des producteurs agricoles ainsi que des représentants des faîtières de filières ananas, maïs, riz, manioc, anacarde, palmier à huile et cultures maraîchères.

Le   cadre institutionnel dudit mécanisme se présente ainsi qu’il suit :

Iles structures de gestion comprenant 3 organes à savoir :
a. le comité national de supervision à charge d’assurer le pilotage du mécanisme d’approvisionnement et de distribution des intrants vivriers ;
b. la structure de coordination ;
c. la commission technique permanente.

II. le dispositif de mise en place et de placement pour régler les problèmes de besoins en intrants, d’importation, de distribution, de cession, de prix et de moyens de mise en œuvre ;

III. le mécanisme de suivi évaluation pour apprécier le suivi des flux physiques et des flux financiers.
Les conditions de succès de ce mécanisme demeurent liées notamment à la disponibilité des appuis logistiques, à la subvention de l’Etat, à la facilitation de l’accès au crédit de campagne et à la qualité de la communication visant l’information, la sensibilisation et la mobilisation des acteurs.

A l’issue de l’examen de cette communication, le Conseil a décidé d’approfondir la réflexion  afin de mieux définir :
· la structure de coordination nationale dudit mécanisme  et le rôle régalien  de l’Etat ;
· l’organisation des marchés tant au niveau local, régional qu’international ;
· la nature du partenariat devant lier l’Etat aux privés pour garantir un accroissement significatif de la production.
Au demeurant, et se fondant sur le fait que l’investissement dans le secteur agricole a  toujours eu un meilleur impact sur la réduction de la pauvreté que l’investissement dans d’autres secteurs, la nécessité de diversifier la production agricole à travers l’organisation et la promotion conséquentes de filières  autres que le coton a été réaffirmée comme un impératif.
Enfin le Conseil des Ministres a approuvé le compte rendu du Ministre de l’Economie et des Finances relatif au relogement dans les  bureaux des Tours administratives (TJA-H) des quatre (04) Ministères suivants :
– Ministère Chargé de la Microfinance, de l’Emploi des Jeunes et des Femmes ;
– Ministère du Travail et de la Fonction Publique ;
– Ministère Chargé des Relations avec Institutions ;
–    le Ministère de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Professionnelle, de la Reconversion et de l’Insertion des Jeunes.

Fait à Cotonou le 20 juin 2013

Le Secrétaire Général du Gouvernement,
Eugène DOSSOUMOU

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*