La certification: Une garantie pour la qualité des semences

Triage des semences maïs par les femmes de Maregourou à N'Dali
Triage des semences maïs par les femmes de Maregourou à N'Dali

Semences de maïs

La certification est l’aboutissement d’un processus de contrôle de qualité des semences au champ et au laboratoire, permettant de s’assurer que les semences sont conformes aux normes minimales de pureté, variétale fondée sur la filiation généalogique et sur un système de sélection conservatrice de leurs caractéristiques variétales, selon les dispositions des règlements techniques en vigueur.

Triage des semences maïs par les femmes de Maregourou à N'Dali
Triage des semences maïs par les femmes de Maregourou à N’Dali

Emission la Graine sur la certification des semences maïs

Le producteur de semences

On entend par producteur de semences toute personne physique ou morale spécialisée dans la production de semences et dûment admise au contrôle. L’obtention de l’agrément confère au producteur la qualité de semencier agréé avec son inscription au registre officiel des producteurs semenciers du Bénin et la délivrance d’une carte professionnelle.

La structure de contrôle

C’est le Service Officiel en charge du Contrôle et de la Certification. Au Bénin, cette fonction est exercée par la Direction de la Promotion de la Qualité et du Conditionnement des produits agricoles (DPQC) qui jouit des trois habilitations nécessaires à savoir : juridique, technique et administrative. Ce qui lui confère le titre d’Autorité Compétente.

Ne sont admis à la certification que des lots de semences issues des parcelles régulièrement inspectées et abritant des variétés inscrites au Catalogue Béninois des Espèces et Variétés végétales (CaBEV) ou au Catalogue Ouest Africain des Espèces et Variétés végétales (COAfEV). Tout lot de semences soumis à la certification fait l’objet d’analyses au Laboratoire par le Service Officiel en charge du Contrôle et de la Certification.

Les grandes étapes qui marquent le processus de contrôle et certification comprennent :

 A l’étape de la production

 Critères du choix du multiplicateur

Le choix des producteurs de semences repose sur les critères de sédentarisation, de disponibilité de superficies suffisantes, de disponibilité d’un parc de matériels agricoles bien fourni, des infrastructures de séchage et de conservation et d’une main d’œuvre conséquente. Il doit avant tout, être véritablement engagé et réceptif aux innovations.

 

Critères d’enregistrement du multiplicateur

Le multiplicateur est enregistré dans les livres de la structure de contrôle par:

– le contrat de multiplication;

– la déclaration de culture;

– la demande d’admission au contrôle,

– l’admission au contrôle.

Pour être admis au contrôle, le producteur semencier doit produire le contrat de multiplication, la déclaration de culture et la demande d’admission au contrôle. Le demandeur doit pouvoir remplir les conditions générales suivantes :

– S’engager à respecter les règlements techniques annexes relatifs aux semences maïs ;

– Disposer de terres suffisantes et appropriées à la production du maïs ;

– Posséder les connaissances techniques en la matière ou recourir à un technicien-semences ;

– Disposer d’installations et de matériels appropriés.

L’acceptation ou le refus est notifié au demandeur dans les quinze (15) jours qui suivent le dépôt de la demande. L’admission au contrôle  se traduit par l’établissement d’un document officiel et est matérialisée par la pose sur la parcelle, d’une plaque de déclaration de culture par la structure en charge de la certification.

Origine de la semence

Tout multiplicateur doit pouvoir justifier l’origine de la semence-mère à partir de l’étiquette de certification, la facture d’achat, le bon de livraison ou tout autre document jugé authentiquement pertinent. La fiche d’identification du matériel de multiplication doit renseigner sur :

– l’origine de la semence;

– la synonymie;

– la catégorie de semence;

– les caractéristiques des grains;

– les caractéristiques agronomiques;

– le rendement potentiel;

– la date d’établissement de la fiche.

Catégories de semences de maïs et normes d’isolement

Pour les trois catégories de semences à savoir pré-base, base et certifiées, les normes en matière d’isolement entre les parcelles de multiplication et les autres champs sont :

Tableau : Les normes en matière d’isolement

Critères

Normes de production au champ

Pré-base

Base

Certifiées

LP

H

C

LP

H

C

H

C

Isolement minimum (mètres)

600

600

400

600

600

400

300

300

Maximum de plants hors types (%)

0,1

1

0,3

5

0,2

0,5

1

1

Maximum de plants malades (%)

0,05

0,10

0,10

0,10

0,10

0,10

0,10

0,10

LP : lignée parentale    H : hybride    C : composite (pollinisation libre)

Les bandes ainsi créées doivent être maintenues propres (régulièrement sarclées). Aucune repousse de plantes similaires ou apparentées au maïs n’est admise.

 

Choix du sol pour abriter le champ ou la parcelle de multiplication

Le choix du sol doit respecter rigoureusement les indications de la fiche d’identité de la variété. Eviter surtout les sols hydromorphes et tenir compte du précédent cultural. Le site doit être accessible pendant tout le cycle de la culture et ne doit pas être infesté de mauvaises herbes notamment le striga.

Inspection des parcelles de multiplication

Pour le maïs, la réglementation semencière prévoit au moins quatre (4) inspections tout le long du cycle de production. A l’issue de chaque passage des inspecteurs, un rapport est rédigé pour consigner les observations relevées avec les recommandations qui s’imposent. Une copie de ce rapport (une fiche de notation peut aussi en tenir lieu) est remise au multiplicateur.

– La première inspection a lieu avant le semis pour vérifier la conformité du terrain avec les normes minimales requises pour l’espèce à multiplier.

– La deuxième inspection a lieu avant la floraison pour vérifier la pureté variétale et l’état de propreté du champ.

– La troisième inspection intervient en fin de floraison pour vérifier la pureté variétale.

– La quatrième inspection a lieu avant la récolte pour vérifier la maturité physiologique de la semence et la fermeté des grains. Elle permet de fixer la date de la récolte.

La récolte d’une parcelle de semences maïs doit respecter les conditions suivantes:

– Pour les variétés composites, éliminer les lignes de bordure avant la récolte.

Les causes de rejet d’un champ semencier

Toute parcelle semencière peut faire l’objet de rejet par les inspecteurs dès lors qu’elle ne satisfait pas aux normes requises. Les causes probables sont :

  • Origine non autorisée de la semence-mère ;
  • Non respect des normes en matière d’isolement ;
  • Présence de plantes adventices dangereuses ;
  • Mauvaise état sanitaire des plantes ;
  • Non respect de la pureté variétale (présence de plants hors types).

Les différents rapports d’inspection doivent préciser de façon claire le ou les motifs de rejet.

 

La post-récolte  (récolte, conditionnement, emballage, étiquetage, stockage-conservation)

Après la récolte et les travaux de préparatoires de mise en récolte (séchage, vannage,  triage etc.…), les lots de semences doivent être constitués et disposés selon les catégories de semences en respect des règles précises décrites dans le tableau ci-après :

Tableau : constitution des lots de semences

Catégorie

Taille d’un lot nature

(kg)

Calibre prévu

(mm)

Extra précoce et précoce

Intermédiaire et tardive

Pré-base

500

9

8

Base

5.000

9

8

Certifiées

10.000

8

8

 

Les semences de maïs sont conditionnées dans des sacs propres de 5 ; 10 ; 20 et 50 kg selon le type de la semence et pour permettre leur bonne et facile manipulation.

Elles sont traitées avec des produits phytopharmaceutiques homologués. Les emballages sont marqués pour faciliter la traçabilité. Un échantillon (qui ne saurait être inférieur à 1kg) est prélevé dans chaque lot ainsi constitué. L’échantillon est mis dans un sachet portant les informations ci-après :

  • Nom du producteur :
  • Espèce et variété ;
  • Catégorie ;
  • Numéro du lot ;
  • Poids ou nombre d’emballage constituant le lot ;
  • Le traitement de conservation appliqué ;
  • La date de prélèvement ;
  • Nom et signature de l’agent ayant effectué les prélèvements

Les échantillons sont envoyés au laboratoire pour être évalués par rapport aux critères de qualité. Le tableau ci-après présente les différents paramètres analysés et les normes admises pour chaque catégorie de semences.

Tableau : Paramètres analysés et les normes admises

Paramètres analysés

Normes d’analyse du laboratoire

Pré-base

Base

Certifiée

R1

R2

Pureté variétale (PV)

99.9

99.9

99.7

99.0

Pureté spécifique (PS)

98

98

98

98

Matières inertes (MI)

2

2

2

2

Semences d’autres espèces cultivées (SEC)

0.2

0.2

0.2

0.2

Semences de mauvaises herbes (SMH)

0

0

0

00

Faculté germinative (FG)

95

95

90

90

Taux d’humidité (TH)

12

12

12

12

 

Les lots qui respectent les normes admises sont déclarés certifiés et chaque emballage du lot est scellé et reçoit son étiquette.

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*