Passation de service: Le portefeuille MAEP change de titulaire

Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche
Mme Fatouma Amadou DJIBRIL / MAEP
Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche
Mme Fatouma Amadou DJIBRIL / MAEP

La cérémonie de passation de service entre le Ministre Sabaï Kate (sortant) et Madame Fatouma Amadou Djibril (entrant) qui s’est déroulée sur la cour du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP) le mardi 13 Août 2013 a drainé une foule très impressionnante de cadres venant de tous les horizons et des curieux. Cela témoigne de la valeur de ce portefeuille dans l’économie nationale et de la carrure des personnalités en présence.

Cérémonie assez sobre dont l’un des temps forts fut le bilan de 26 mois passés à la tête de ce ministère par Sabaï Kate, bilan dressé par le Secrétaire Général du Ministère, Monsieur Olivier VIGAN. A l’actif de «l’homme de terrain» qu’il était, c’est une campagne cotonnière conduite jusqu’à son terme avec une  production de 240.000 tonnes (en hausse d’environ 37% par rapport à la campagne précédente), une deuxième campagne cotonnière déjà engagée avec des emblavures qui atteignent déjà 340.000 ha, une production vivrière en nette croissance qui a valu au Bénin l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dans ce secteur, l’aménagement de 400 ha de périmètre dans la vallée de la Sota avec installation des riziculteurs, la mise en service de six (6) usines de transformation des fruits etc.

Et ce n’est pas le Syndicaliste Aurelien Lagbadohossou qui démentira ces performances même s’il croit que tous ces bons résultats ont été obtenus au détriment de la bonne observance des règles qui régissent le fonctionnement d’une administration publique. Selon lui en effet, la production cotonnière n’est point en courbe ascendante, mais plutôt descendante avec des investissements à donner l’insomnie au commun des béninois. Des agents qui auraient dû faire valoir leur droit à la retraite continuent de siéger en maîtres des lieux avec la bénédiction du Ministre. Pour compter du lundi 19 Août 2013 a-t-il fait remarquer, «la veille syndicale prendra une tournure plus radicale».

Passage de témoin entre les Ministres sortant Sabaî K et entrant Fatouma D.
Passage de témoin entre les Ministres sortant Sabaî K et entrant Fatouma D.

Administrateur des finances de son Etat, Madame Fatouma Amadou DJIBRIL, précédemment Ministre de la Famille et première femme nommée à la tête de ce Ministère, ne manque pas de carrure pour diriger les hommes et les femmes du MAEP. En réponse à l’appel lancé par le Président de la Chambre Nationale d’Agriculture, Monsieur ADJEODA et saluant les efforts déjà fournis par son prédécesseur, elle signale que ses actions s’inscriront dans la vision dictée par le Chef de l’Etat à savoir :

-Accélérer les actions et prendre des mesures en vue de la mise en œuvre diligente du Plan Stratégique de Relance du Secteur Agricole (PSRSA) ;

-Renforcer les capacités des acteurs ;

-Développer avec les partenaires des synergies en vue de la promotion des chaînes de valeur.

 

Joachim SAIZONOU

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*