PROCOTON : Le Conseil à l’Exploitation Familiale piloté par les OP

M. Christophe KINHA chargé de programme FUPRO-Bénin
M. Christophe KINHA chargé de programme FUPRO-Bénin
M. Christophe KINHA chargé de programme FUPRO-Bénin
M. Christophe KINHA chargé de programme FUPRO-Bénin

Une des salles de réunion du Chant d’oiseau a servi de cadre, le lundi 23 décembre 2013, à la rencontre de la Fédération des Unions de Producteurs (FUPRO-Bénin) et ses partenaires actuels et potentiels dans le cadre de la conférence marketing sur le Conseil à  l’Exploitation Familiale (CEF) piloté par les OP. Il s’agissait pour les cadres techniques et les élus de la FUPRO de faire un plaidoyer à l’endroit des Partenaires Techniques de Financiers (PTF) en vue de consolider les acquis de 5 années de pilotage du CEF au profit des producteurs à la base.

En dehors de la SNV qui a financé le Programme  de Renforcement des Organisations de Producteurs de Coton (PROCOTON) et du Projet d’Appui aux Dynamiques Productives (PADYP) qui accompagnent déjà la FUPRO, la conférence marketing n’a malheureusement enregistré que la présence du représentant de l’Agence Française de Développement (AFD) et beaucoup d’autres cadres étudiants et membres de la Communauté d’Innovation Politique Agricole du Réseau Agri-hub Bénin. «Ce n’est que partie remise» a déclaré Lionel GUEZODJE, Président de la FUPRO qui poursuit : «Nous allons revoir la stratégie pour mieux organiser cette conférence au cours du mois de janvier».

Le Conseil à l’Exploitation Familiale (CEF) est un dispositif d’encadrement qui combine l’accompagnement technique et les outils de gestion dans le but d’améliorer les revenus des producteurs. En fonction de leurs niveaux et de leurs besoins, les adhérents sont classés par catégorie. Ainsi, on distingue les adhérents qui savent lire et écrire et qui peuvent remplir eux-mêmes les outils, ceux qui ne savent ni lire ni écrire donc qui doivent passer par l’alphabétisation et ceux qui ont besoin de se faire aider. Sur la durée du projet, les effectifs dans chacune des trois catégories ont évolué avec l’amélioration des niveaux des adhérents. Les outils de gestion les plus utilisés sont : le Journal de Caisse (JC), la Fiche de Stock (FS), le Cahier de Culture (CC) et le Tableau de Flux Mensuel de Trésorerie (TFMT).

De 2008 à 2013 (PROCOTON sera clôturé le 31 décembre 2013), le dispositif mis en place par la FUPRO a permis d’accompagner 3683 adhérents dont 1458 femmes. Comment consolider et pérenniser les acquis après PROCOTON de la SNV et PADYP de l’AFD ? Des réflexions menées en interne à la FUPRO ont permis d’obtenir que les producteurs apportent une contribution aussi modique soit-elle à l’encadrement même si les travaux en cours n’ont pas encore permis d’évaluer avec précision ce que coûte réellement le conseil pour chaque producteur. Les nombreux témoignages qui ont illustré la présentation de la FUPRO ont permis de convaincre les participants de la nécessité que l’Etat adopte cette approche dans l’accompagnement des producteurs.

 

Joachim SAIZONOU

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*